PAR GWEN TOUCHAIS PHOTOS GWEN TOUCHAIS

Destinée à ceux qui visent la performance avant tout, On nous propose la nouvelle version du modèle Trail emblématique : la Cloudventure Peak.
Tout en conservant ses points forts (dynamisme, légèreté et finitions premium), On a su y apporter de précieuses améliorations afin de nous livrer une chaussure de Trail taillée pour la compétition !
Partons à la découverte de cette nouvelle Cloudventure Peak.

LA SEMELLE :

Elément clé de la chaussure de Trail, la semelle se doit de résoudre l’équation délicate entre dynamisme, amorti et évidemment accroche. C’est donc sur la semelle que On a su concentrer une partie de ses efforts afin de gommer les quelques petits défauts de la première version.

Le grip est assuré par l’utilisation du caoutchouc « Missiongrip » qui offre une excellente accroche «tout terrain» et même par temps humide. Sa seule limite est atteinte sur la roche humide où il faut faire preuve de prudence afin de garder un bon contrôle. Les terrains gras à l’inverse ne lui posent pas de problème de par la structure de sa semelle (les clouds), qui lui offre une bonne accroche tout en limitant l’accumulation de terre sous la semelle.

L’accent a également été mis sur la stabilité, surtout latérale, par l’utilisation de crans multidirectionnels placés sur la partie avant de la semelle. Ceux-ci servent à la fois lors de la poussée pour garantir l’accroche mais aussi à la pose au sol du pied pour que celui-ci ne se dérobe pas.

Enfin et comme toujours chez ON, la semelle assure aussi l’amorti de la chaussure ! Ici il est garanti par 5 alvéoles Clouds à l’avant-pied et les éléments Cloud zéro gravité sur le talon. Vous ne serez pas dépaysé avec la nouvelle Cloudventure Peak pour laquelle on retrouve la qualité d’amorti On qu’on apprécie tant : confortable et dynamique.

LA SPEEDBOARD :

La Speedboard est cette pièce essentielle qui fait l’interface entre la semelle composée de ses Clouds et la tige de la chaussure. Elle a cette lourde tâche de rendre votre course la plus naturelle possible tout en s’assurant l’amorti procuré par les clouds. Elle s’assure également que l’énergie accumulée lors de l’amorti par les Clouds puisse être restituée de façon optimale lors de la phase de poussée.
Le tout semble très théorique et pourtant tellement palpable une fois les chaussures enfilées. Les chaussures On ont cette particularité d’offrir des sensations uniques à la marque et la Cloudventure Peak ne fait pas exception !

L’EMPEIGNE :

C’est ici que la vocation sportive de la Cloudventure Peak est la plus sensible. Celle-ci est ultralégère et respirante, mais offre tout une grande résistance aux déchirures, indispensable pour le Trail.

Le support est assuré par des bandes élastiques qui viennent doubler le mesh, sans comprimer l’avant pied qui garde un espace suffisant pour le confort. La Cloudventure Peak est plus étroite que large et sera particulièrement appréciée par ceux ayant le pied plutôt fin. Cette impression est renforcée par sa languette « chausson » qui vient épouser parfaitement le pied. Cette option prise par On permet d’apporter du support à la chaussure tout en privilégiant la légèreté.

Le bémol de l’utilisation d’une telle empeigne vous l’aurez deviné est qu’elle n’assure que peu de protection aux chocs…. Il vous faudra donc redoubler d’attention dans les pierriers !

Le laçage suit la même approche minimaliste mais il assure l’essentiel. On regrettera que les lacets restent exposés et ne peuvent être dissimulés lors de la pratique. Vous l’aurez compris, la Cloudventure Peak ne fait ici aucune concession, son programme est clairement la vitesse.

A L’USAGE :

Toujours plus haut, toujours plus vite ! Difficile de se freiner une fois les Cloudventure Peak enfilées. Avec leur 260g sur la balance et un drop de 4mm la chaussure est une invitation aux séances de vitesse en nature, aux compétitions Trail sur courte à moyenne distance ou encore au cross triathlon pour ceux pratiquants les disciplines enchainées.

Sur ces distances, le dynamisme de la Cloudventure en fera sa principale qualité pour vous porter aux avants postes !
L’amorti est vraiment typique de chez On et particulièrement appréciable lors des descentes raides pour lesquelles il fait merveille.

Nous n’avons pas encore abordé la question du look …. Mais là encore c’est carton plein pour cette nouvelle version de la Cloudventure Peak. Dans son coloris blanc et noir, elle est tout simplement magnifique et n’a d’égale que le soin apporté à sa fabrication. On est ici sur du premium Suisse, et c’est peu de le dire.

Le souci est que cette Cloudventure Peak est tellement belle qu’il vous fera mal au coeur de la salir une fois l’hiver venu. Une deuxième couleur plus sombre serait la bienvenue pour ceux vivants dans des régions humides.

EN CONCLUSION

vous ne pouvez pas vous tromper avec la Cloudventure Peak tant que vous respectez son programme d’utilisation : la vitesse.

Vous disposerez alors d’une alliée de choix autant en compétition que pour vos sorties rapides. Selon votre profil il vous faudra surement voir la Cloudventure Peak comme un complément à une autre chaussure moins typée…. Comme la Cloudventure par exemple !

Niveau prix, à chaussure premium prix premium. Il vous faudra donc débourser 159 euros pour vous offrir la Cloudventure peak. Un peu chère, mais c’est le prix à payer pour s’offrir une chaussure exclusive aux sensations uniques.