BLUETENS, NOUVEAU VENU DANS LE MONDE DE L’ÉLECTROSTIMULATION, PROPOSE AUJOURD’HUI UN APPAREIL QUE VOUS N’HÉSITEREZ PLUS À PRENDRE AVEC VOUS, PARTOUT !
En effet, au moment de partir en stage ou sur votre prochaine compétition, une fois le vélo dans la valise, le sac fait avec vos chaussures de running et vélo, votre casque, votre combinaison, …. vient le moment de se poser la question d’emporter ou non votre électrostimulateur ! Avec le Bluetens la question ne se pose plus et on se surprend à se réapproprier l’usage de l’electrostimulateur.

Petit rappel pour ceux qui ne seraient pas familier avec l’électrostimulation !

On parle donc ici d’électrothérapie. Une technique qui, grâce à des courants de faible puissance appliqués à la surface de la peau à l’aide d’une électrode, va stimuler les muscles afin de les échauffer, renforcer ou encore les soulager.

Cette technique est communément utilisée par le corps médical mais aussi dans le monde du sport (kinésithérapeute, préparateur sportif, …).

PRÉSENTATION DU BLUETENS

Au déballage Bluetens nous propose un très beau packaging qui confirme le soin apporté à la finition de l’appareil. Il est accompagné d’un petit guide de démarrage qui vous permet de rapidement mettre en fonction l’appareil.

L’ensemble se compose donc :

– du fameux boitier de 25g,

– un câble de recharge USB,

– un câble de liaison pour les électrodes,

– deux jeux d’électrodes (petites et grandes)

– et enfin d’une jolie et très pratique
petite housse de transport.

Le principal atout du Bluetens est d’être un objet connecté. Cela permet donc de déporter les programmes d’électrostimulation vers votre téléphone et ainsi proposer le boitier Bluetens à seulement 25g !

Le Bluetens dispose d’une autonomie d’environ 5 heures (pour une heure de charge), ce qui vous permet d’effectuer une dizaine de programmes de 25/30 minutes. Pour le charger, il suffit de brancher l’appareil à l’aide du câble micro-USB/USB. Vous pourrez le brancher soit directement sur votre ordinateur, soit sur secteur à l’aide d’un adaptateur.
Il n’est pas possible d’utiliser le Bluetens lorsque celui-ci est en charge, cette limitation étant une obligation du certificateur médical afin d’éviter tout risque d’électrocution.

Avant la première utilisation, il vous faut maintenant télécharger et installer l’application iOS ou Android qui vous permet de piloter le boitier d’électrostimulation.

Ensuite rien de plus simple, le Bluetens est reconnu automatiquement par l’application, aucun appairage supplémentaire n’est nécessaire. Vous êtes donc prêt à utiliser le Bluetens, l’accent ayant été mis sur la facilité d’utilisation sans
sacrifier la richesse des fonctionnalités offertes.

PREMIÈRE UTILISATION :
Là encore Bluetens joue la carte de la simplicité, le pilotage de l’électrostimulateur via l’application étant très intuitif.

A l’écran on commence par sélectionner la zone du corps que l’on souhaite traiter : cuisse, genou, mollet, cheville, pied, bras, coude, avant-bras, poignet, épaule, haut du dos, dos, bas du dos, ventre, fesse.

La deuxième étape est de choisir le type de travail que l’on veut appliquer à cette zone : du renforcement musculaire (renforcer), de la relaxation (relaxer) ou en encore traiter une douleur (soigner).

L’application nous propose alors une sélection de programmes adaptés à nos besoins parmi lesquels choisir. A noter que cette sélection est différente selon la zone à traiter : vous n’aurez pas les mêmes propositions de programmes que vous choisissiez « soigner » + « genoux » ou « soigner » + « cuisse ».

Une description est associée à chacun de ces programmes afin d’affiner notre choix. A ce niveau il est possible également d’ajouter ce programme à vos favoris ou encore de l’ajouter à votre agenda pour planification.

Dernière fonctionnalité intéressante et accessible à partir de cet écran, la possibilité de télécharger le programme sur le boitier d’électrostimulation afin de pouvoir le lancer ultérieurement sans le besoin d’accéder à l’application via votre smartphone.

Evidemment, l’application est évolutive et permet a Bluetens d’enrichir sa base de programmes régulièrement.

Dernière étape avant le début de la séance, l’application nous propose un écran afin de placer au mieux les électrodes sur la zone à traiter. Plusieurs choix possibles : L’utilisation de 2 grandes électrodes ou 4 petites, et recto/verso pour certaines zones (les cuisses par exemple).

Il nous reste à lancer le « GO » et régler l’intensité soit via l’application ou à l’aide de la molette du boitier. Un fois lancé le programme, vous n’avez plus besoin de votre smartphone.

Au final ces quelques étapes sont extrêmement intuitives et il ne nous aura fallu que quelques secondes pour lancer notre programme d’électrostimulation.


A L’USAGE :
Nous avons pu utiliser le Bluetens durant plusieurs mois afin d’en tester le maximum de fonctionnalités, essentiellement en relaxation et renforcement mais aussi parfois pour traiter de petites douleurs.

Son efficacité est redoutable en mode relaxation pour faciliter la récupération après une belle séance de rythme ou un gros weekend d’entrainement. Les programmes de récupération sont très variés et les sensations de « massage » sont très agréables.

Un petit bémol par rapport à certains concurrents, il n’est pas possible de régler l’intensité des canaux indépendamment l’un de l’autre. En effet, il arrive parfois d’avoir une réponse musculaire différente d’un côté à l’autre, et vous devrez baisser ou augmenter l’intensité de toutes les électrodes à la fois. L’utilisation en est plus simple mais on perd un peu en précision à l’usage.

Le deuxième type de programme le plus utile pour le triathlète est le renforcement musculaire, et là encore l’application propose de nombreux programmes variés pour traiter les différentes zones intéressantes. Nous l’avons utilisé essentiellement sur les cuisses en cette période d’entraînement hivernal.

Il est alors possible de travailler la force pure, la résistance et l’endurance. Cela reste intéressant pour les adeptes de l’Home-trainer qui peuvent alors combiner leur séance avec un programme de renforcement pour en tirer le maximum ! Attention les courbatures !

Si vous voulez travailler les deux cuisses en même temps, il vous faudra utiliser les électrodes larges ce qui signifie que cela nécessite un peu plus de précision à la pose des électrodes pour bien les appliquer sur le point moteur du muscle. La solution pour y palier est d’utiliser les quatre petites électrodes mais cela oblige alors à faire une cuisse après l’autre. Peu pratique dans l’optique d’enchaîner rapidement avec une séance vélo par exemple.

Lors de notre test nous nous sommes concentrés sur les programme récupération et renforcement, mais il est possible de l’utiliser pour le traitement de diverses douleurs.

La stimulation électrique se transforme alors en électrothérapie « antalgique » qui par stimulation des fibres nerveuses va produire des analgésiques endogènes. Ces substances antidouleur naturellement produite par l’organisme ont pour but d’agir sur les récepteurs en charge de moduler la réponse à la douleur ou au stress. On va donc en quelque sorte « masquer » à notre cerveau l’information de la douleur.

Nous avons vraiment apprécié de pouvoir emporter notre petit boitier partout, surtout lors de nos déplacements. Il devient alors rapidement une habitude de se faire un petit massage relaxant en fin de journée ou après une séance d’entraînement.

LES PLUS DU BLUETENS SONT DONC :
– SON PRIX
– LE CONCEPT DANS SA GLOBALITÉ : NOMADE, CONNECTÉ, LÉGER, INTUITIF MAIS EFFICACE !
– L’APPLICATION : SIMPLE ET ÉVOLUTIVE GRÂCE À DE NOUVELLES FONCTIONNALITÉS DISPONIBLES LORS DE CHAQUE MISE A JOUR.
LES MOINS :
– IMPOSSIBILITÉ D’AJUSTER L’INTENSITÉ INDÉPENDAMMENT POUR UNE UTILISATION SUR LES 2 JAMBES PAR EXEMPLE.

Niveau fiabilité aucun souci sur les derniers mois d’utilisation et il est bon de noter que le boitier dispose d’une garantie de 2 ans.

En conclusion le Bluetens est le complément idéal à votre entraînement si vous ne disposez pas aujourd’hui d’un appareil d’électrostimulation ou si vous trouvez le vôtre trop encombrant !